30 propositions du groupe Agir ensemble pour changer de stratégie face à la COVID

/ Actualités, Actualités du député

Le confinement actuel doit être respecté afin d’éviter la saturation du système de santé.

Mais nous devons d’ores et déjà mettre en œuvre les mesures qui permettront de faire en sorte que ce confinement soit le dernier.

Pour cela, il faut s’adapter à un monde avec la Covid 19, mettre le paquet sur la pédagogie autour de comportements, de la prévention, de l’hygiène et de l’aération de nos bâtiments.

Nous pensons aussi qu’il vaut mieux priver de liberté les personnes malades ou cas contacts en les isolant de manière plus stricte afin de pouvoir libérer du confinement le moment venu toutes les personnes qui ne sont pas malades.

Voici donc les 30 propositions que nous avons remis ce jour au Premier Ministre.

PHASE 1 : Période de confinement

Axe 1 : Renforcer la stratégie d’isolement :

– Faire de l’auto-isolement une obligation légale. La mise en « quarantaine » prendrait la forme d’une décision administrative individuelle notifiée aux personnes testées positives (14 jours) ou cas contacts (7 jours). Le manquement à l’obligation de rester chez soi serait passible d’une amende de 10 000 €. Des contrôles aléatoires seraient réalisés au domicile des personnes concernées comme cela se fait dans de nombreux pays européens. Vous êtes malade ou cas contact, vous restez chez vous !!!

– Former et mobiliser des jeunes en services civiques pour renforcer les brigades de téléconseillers de l’Assurance maladie et porter assistance aux personnes à l’isolement si nécessaire (livraison de nourritures, de médicaments, de masques, assistance sociale…).

– Automatiser la prescription des arrêts de travail et des certificats médicaux via l’application « Tous AntiCovid » pour les personnes testées positives et les cas contacts.

Axe 2 : Améliorer les dispositifs de prévention collectifs sous 3 semaines :

– Soumettre les usagers des transports en commun (urbains, ferroviaires, aériens) et des centres commerciaux à une prise de température corporelle à l’entrée. En cas de température supérieure à la normale, la personne concernée ne pourra pas accéder au transport ou lieu en question. Les voyageurs concernés pourront se faire rembourser leur billet ou le reporter sans frais.
Un crédit d’impôt exceptionnel permettra aux sociétés de transport et aux centres commerciaux de réduire le coût de l’équipement.

– Développer les solutions virucides pour traiter les surfaces fréquemment manipulées dans les espaces recevant du public (poignées de portes, barres des transports, boutons des ascenseurs…) : remplacement ou revêtement par des éléments en cuivre, désinfection régulière, gel hydroalcoolique en libre-service à proximité…
Un crédit d’impôt exceptionnel permettra aux entreprises de réduire le coût de l’équipement.

– Évaluer l’efficacité des purificateurs d’air contre la Covid-19 afin d’en équiper en priorité les salles de classe, les espaces de restauration collective et les lieux de réunion, en cas de résultats scientifiques probants.

– Lancer une campagne nationale de sensibilisation aux risques de la Covid-19 et aux bons comportements à adopter. Une campagne choc (type Sécurité routière) ciblera en particulier les jeunes. Prévoir un temps d’échange dans les établissements scolaires et des spots pédagogiques à destination des enfants.

Axe 3 : Accompagner les acteurs économiques et améliorer l’état de santé physique et moral des Français

– Déployer un vaste plan de digitalisation des commerces de proximité et labelliser les acteurs Français et européens offrant des solutions « Cliquez & Emportez » afin d’accompagner les commerçants et les collectivités locales dans le développement de services de course en ligne et de retrait en magasin. Associer les CCI, les CMA et la BPI au financement et à la réalisation des appels à projets locaux.

– Réévaluer tous les 15 jours, en fonction de la situation sanitaire, la capacité à rouvrir d’autres commerces qui respecteraient les protocoles de sécurité sanitaire pour l’accueil du public.

– Permettre la pratique d’activités sportives individuelles en plein air (vélo, sports nautiques, course à pied, randonnée…) et l’accès à la nature au-delà d’un rayon d’un kilomètre du domicile dans les motifs de sorties dérogatoires.

PHASE 2 : Période de déconfinement

Axe 1 : Déconfiner les acteurs économiques :

– Rouvrir les commerces de proximité avec un protocole sanitaire strict : port du masque et distributeur de gel obligatoire à l’entrée, limitation du nombre de clients présents simultanément à l’intérieur (4 m2 par personne), aération régulière des espaces clos, plan de circulation avec marquage au sol…

– Déconfiner le secteur de l’hôtellerie-cafés-restauration :
o Imposer une distance minimale d’1,5 mètre à table entre chaque convive.
o Créer des espaces de restauration aérés et chauffés en hiver (si possible de manière respectueuse de l’environnement) et prolonger l’autorisation d’extension des terrasses au moins jusqu’en juin 2021.
o Favoriser la vente de plats à emporter et les services de livraison à domicile avec des véhicules propres.

– Autoriser l’organisation de salons et foires en plein air en suivant un protocole sanitaire adapté. Permettre les réouvertures en intérieur si les conditions d’aération le permettent.

– Encourager le recours au télétravail total ou partiel lorsque cela est possible et organiser des services de retrait des commandes dans les restaurants d’entreprise.

– Rouvrir progressivement les discothèques avec un protocole sanitaire renforcé : prise de température à l’entrée, port d’un masque de haute filtration, téléchargement obligatoire de l’application « Tous AntiCovid », système de renouvellement de l’air, fermeture des fumoirs, jauge réduite…

 

Axe 2 : Déconfiner la culture et le sport

– Construire de nouveaux équipements culturels et sportifs de plein air à l’instar des amphithéâtres antiques où de nouveaux types de créations pourront se développer, notamment pour les festivals.

– Établir un protocole sanitaire renforcé pour les représentations en intérieur : prise de température à l’entrée, consommation de nourriture interdite, distance minimale d’un mètre entre chaque groupe de spectateurs…

– Autoriser la pratique de disciplines sportives collectives et les activités physiques d’intérieur (murs d’escalade, salle de sport…) en établissant des protocoles sanitaires adaptés.

Axe 3 : Protéger les personnes vulnérables et encadrer la mobilité internationale

– Maintenir le dispositif d’activité partielle pour les personnes vulnérables lorsque le télétravail n’est pas possible.

– Présenter un test négatif (PCR de moins de 72h ou test antigénique) avant une visite en EPHAD.

– Interdire l’accès en France des voyageurs étrangers en provenance des zones les plus touchées par le virus.

– Présenter le résultat négatif d’un test moléculaire (PCR) de moins de 72h ou se soumettre à un test antigénique à l’arrivée sur le territoire national. Si le test réalisé est positif, le voyageur sera placé à l’isolement et ne pourra quitter la France qu’à l’issue d’une quarantaine et après avoir obtenu un résultat de test négatif.

– Mettre en place un numéro d’information gratuit à destination des touristes étrangers pour les informer des mesures en vigueur et les accompagner en cas de symptômes ou de suspicion de contamination.

PHASE 3 : Préparer le monde de demain

Axe 1 : Repenser notre résilience face aux crises sanitaires

– Lancer un plan d’investissement de 3 milliards d’euros pour améliorer les systèmes de ventilation des bâtiments publics et du parc privé actuels dans le cadre du plan de relance afin de permettre la régénération totale de l’air de ces espaces toutes les 5 minutes.
Rendre obligatoire l’installation d’un système d’aération de ce type pour toute nouvelle construction d’établissement recevant du public (ERP).

– Renforcer la pratique sportive tout au long de la vie (école, entreprise, seniors) et l’éducation à l’alimentation pour prévenir le développement de pathologies chroniques (diabète, obésité…).

– Instaurer un revenu universel (socle citoyen) permettant de limiter l’impact social des chocs économiques occasionnés par une crise sanitaire.

– Assurer l’égalité dans l’accès au vaccin (notamment contre la Covid-19) comme un droit humain fondamental et imprescriptible au niveau international.

– Accélérer le développement du numérique et l’accès à l’Internet haut débit pour tous et partout sur notre territoire.

Axe 2 : Assurer notre souveraineté

– Garantir une production Française pour les secteurs stratégiques de la santé : médicaments, équipements médicaux et paramédicaux, dispositifs de protection…

– Faire l’Europe de la santé : contrôle les investissements étrangers dans le secteur de la santé, politique commune d’achat et stockage (vaccins, matériel médical…), mécanisme européen de négociation avec les industriels, coordination des réponses sanitaires en cas de crise, harmonisation des méthodes de traitement des données médicales, renforcement de la recherche et développement, création d’une réserve sanitaire européenne mobilisable en cas de crise…

Cliquez sur les visuels pour les afficher !