Déplacement à Montpellier et visite d’entreprise

/ Actualités

Dans le cadre de mes fonctions de Président du groupe Agir ensemble à l’Assemblée nationale, je suis allé aujourd’hui à la rencontre d’entrepreneurs de la Région de Montpellier, notamment au sein de l’entreprise PRISM.
Cette entreprise s’est créée l’année dernière afin de fabriquer des masques FFP2. 100 % Français.
Face à la pénurie de masques que nous avons vécue il y a 1 an, il m’a paru intéressant de faire le point avec ces acteurs afin de voir si, une fois la crise passée, ils auraient toujours une rentabilité. En effet, il est impératif de retrouver une indépendance française dans ces domaines stratégiques car nous risquons de retrouver des crises sanitaires dans le futur.
Or, force est de constater qu’il y a encore plusieurs problèmes :
– l’indépendance sur les matières premières nécessaires pour la fabrication des masques
– les appels d’offre des collectivités françaises qui privilegient le prix et pas forcément les critères techniques ou environnementaux donc en gros les masques chinois
– la compétitivité même du produit qui est fabriqué en France par des employés bénéficiant d’un salaire minimum et d’une protection sociale ce qui n’est pas le cas en Chine.
Il me semble donc plus que jamais nécessaire de réaliser cette taxe sociale et environnementale aux frontières qui permet de rétablir un échange équitable.
Sans quoi nos tentatives de relocalisations industrielles et particulièrement dans les secteurs stratégiques, seront vouées à l’échec.
J’ai profité de ce passage dans l’Herault pour apporter mon soutien amical à Julien Miro et à mon collègue Philippe Huppé dans leurs combats électoraux.