Tribune – Détournement d’un vol par la Biélorussie

/ Evénements, Réaction

Le détournement du vol Ryanair en Biélorussie est un signe inquiétant de la faiblesse européenne.
Hier un vol de Ryanair (compagnie irlandaise) entre la Grèce et la Lituanie a été contraint de se poser à Minsk en Biélorussie après une fausse alerte à la bombe vraisemblablement provoquée par les services secrets de ce pays.
L’avion a été contraint d’atterrir dans la capitale Biélorusse escorté par un avion de chasse de ce pays. Les passagers ont été débarqués et l’un des opposants au régime qui se trouvait à bord ainsi que sa compagne ont été arrêtés à cette occasion.
Ainsi les passagers de ce vol civil, essentiellement des citoyens de l’Union européenne, ont été pris en « otage » afin de permettre au régime biélorusse de mettre la main sur l’un de leur opposant, avant d’être autorisés à redécoller.
La diplomatie de l’Union européenne a exprimé sa « haute préoccupation » face à ce qui a été qualifié d’acte de piraterie puisqu’un avion civil est détourné par un État à des fins politiques, ce qui est extrêmement grave.
Ne doutons pas que l’Union européenne prendra des sanctions financières vis-à-vis de la Biélorussie en gelant je ne sais quels avoirs.
Maintenant imaginons qu’un régime d’Amérique centrale (type Vénézuéla) détourne avec des moyens militaires un avion civil américain pour mettre la main sur un de leur opposant en prenant ainsi en otage, même quelques heures, des citoyens américains en jouant le jeu de la fausse alerte à la bombe. Quelle serait la réaction des États-Unis d’Amérique ?
Il y a fort à parier que l’aéroport sur lequel avait décollé l’avion de chasse qui aurait participé à un tel détournement, aurait été la cible de frappes américaines dans les 24 heures suivantes. Juste pour envoyer un message : « ne vous en prenez jamais à nos citoyens pour régler vos affaires internes » !
Je ne dis pas cela pour inciter qui que ce soit à aller bombarder un aéroport militaire biélorusse (allié de la Russie). Mais je trouve que le simple fait que cette hypothèse soit inimaginable est un signe de faiblesse grave pour l’Europe.
On a beau critiquer l’Europe, elle seule devrait être capable de nous donner les moyens de nous défendre dans un monde où le droit sera de plus en plus violé au profit de la force instrumentalisée par des régimes autoritaires.
Les gens qui étaient dans cet avion d’une compagnie low-cost auraient pu être vous et moi. Si on laisse faire cela une fois, alors qu’en sera-t-il demain ?
Nous n’avons pas besoin d’une Europe qui produise des normes. Nous avons besoin d’une Europe forte qui défende ses citoyens.
Je suis de plus en plus convaincu que cette Europe de la Défense ne pourra jamais voir le jour dans une Europe à 27 mais uniquement sur un noyau dur qui reste à bâtir.
Face aux menaces, c’est notre sécurité qui en dépend.