L’inefficacité de la réduction de la vitesse à 80 km/h

/ Actualités

La réduction de la vitesse de 90 à 80 km/h, une mesure hélas inefficace et mal ciblée. Prenons par exemple le cas des jeunes.

77 % des accidents de voiture ont lieu en rase campagne. Et les jeunes de 15 à 35 ans représentent à eux seuls 50 % des morts dans ces accidents soit plus de 800 morts chaque année. La mort de ces jeunes est une abomination. J’étais maire pendant 10 ans et je peux dire qu’il n’y a rien de plus horrible que d’aller annoncer en pleine nuit à une famille la mort de leur fils qui vient de percuter un arbre en sortie de boite de nuit.

Alors oui toutes les mesures efficaces doivent être prises pour préserver notre jeunesse. Mais chacun sait que ces accidents, la plupart du temps nocturnes, combinent plusieurs facteurs : la consommation d’alcool, la consommation de stupéfiants et la vitesse. Et chacun sait aussi que ces jeunes qui roulent souvent trop vite dans un état second sur les routes de campagne à la sortie de fêtes ou de boîtes de nuit ne vont pas modifier leur comportement parce que la vitesse sera limitée à 80 km/h. Soyons honnêtes, qui peut penser qu’un jeune roulant à plus de 100 km/h parfois alcoolisé en pleine nuit en sortie de boîte va réduire sa vitesse et ainsi préserver sa vie parce que le gouvernement vient de réduire la vitesse de 90 à 80 km/h, alors même que les contrôles vitesse sont presque inexistants à 3 heures du matin?

Nous voulons vraiment économiser des vies humaines ? Alors prenons les vraies mesures. Obligeons les constructeurs automobiles à intégrer dans les véhicules des ethilotests et test de stupéfiants qui bloqueront le démarrage du véhicule si le conducteur est positif. Mettons en place des systèmes de transports en commun gratuits à la sortie des boîtes de nuit ou des fêtes de village. C’est certes plus cher que de changer tous les panneaux de 90 km/h mais ce sera beaucoup plus efficace.