Olivier BECHT explique son vote défavorable à la censure

/ Actualités, Actualités du député, Réaction

Pourquoi je n’ai pas voté la censure?

Les groupes Les Républicains, la France Insoumise, les Communistes et la Nouvelle Gauche avaient déposé deux motions de censure destinées à faire tomber le Gouvernement d’ Édouard Philippe dans le cadre de l’ affaire Benalla.

Pour être adoptée, cette censure devait être votée par 289 députés. Cela n’ a pas été le cas hier. Je n’ ai pour ma part pas voté ces deux motions de censure.

Pour comprendre pourquoi, il faut se rappeler à quoi sert la censure.

La Constitution de la Vème République voulue par le général De Gaulle a prévu la responsabilité du gouvernement devant l’ Assemblée nationale par le biais notamment de la censure.

Une seule motion a été adoptée dans toute l’ histoire de la Vème République : en 1962 lorsque le Gouvernement de Georges Pompidou avait été sanctionné pour avoir proposé l’ élection du Président de la République au suffrage universel par le biais du référendum (article 11) et non par la procédure classique (article 89 – accord du Parlement puis congrès ou référendum). L’ Assemblée considérant que Pompidou avait violé la Constitution a renversé son Gouvernement en adoptant la censure.

Rien de tel dans l’ affaire Benalla.

Même si cette affaire est grave, les enquêtes judiciaires et parlementaires (au Sénat puisqu’en se retirant de la commission d’ enquête de l’ Assemblée les Républicains ont tué cette dernière) sont en cours. Aucune conclusion n’ est encore rendue dans ces enquêtes et donc il est trop tôt pour en tirer les conséquences politiques.

En démocratie, on ne doit pas agir uniquement sous la pression médiatique du moment.

On peut reprocher plein de choses au Gouvernement d’ Édouard Philippe : l’ augmentation de la CSG, les 80 km/h, la baisse du déficit quasi exclusivement par des recettes supplémentaires et pas par des baisses de dépenses.

Mais on ne peut pas dire comme ça qu’ il est responsable de l’affaire Benalla alors que visiblement le Gouvernement n’ a rien à voir avec cette affaire qui tire ses sources à l’ Elysée.

Il n’ y avait donc aucune raison de vouloir renverser le Gouvernement par une motion de censure sauf à vouloir faire un « coup politique ».

La France mérite mieux que ça !