Olivier BECHT souhaite un plan urgent pour les Hôpitaux

/ Actualités

Il y a toujours urgence à l’Hôpital !

Au mois de mai 2019, j’étais venu soutenir les soignants du Centre Hospitalier de Mulhouse qui manifestaient leur détresse face au manque de moyens.

J’avais aussi rencontré l’année dernière des soignants des cliniques privées, des élèves infirmières qui tous déploraient la déliquescence de notre système de santé.

J’avais relayé leurs problématiques dans l’Hemicycle de l’Assemblée nationale en demandant plus de moyens humains et une revalorisation des salaires et des carrières.

Quelques mois plus tard les Français découvraient la réalité de manière brutale durant la crise sanitaire. Avec un focus tout particulier sur Mulhouse.

Aujourd’hui la crise du Covid semble se réduire mais les problèmes du système de santé n’ont pas disparu pour autant. Il serait bon de ne pas l’oublier car souvent l’actualité chasse l’actualité.

Le « Ségur » de la santé s’est ouvert dans un esprit de dialogue.

Il reste maintenant à aboutir à des propositions concrètes et pas simplement des primes occasionnelles :

– réforme des Agences Régionales de Santé pour mettre moins de personnels dans les services qui font de la norme et plus de moyens humains dans l’opérationnel c’est à dire dans les hôpitaux et la médecine de ville (compte tenu notamment du nombre de médecins partant en retraite et qui ne sont pas remplacés il n’est pas normal de trouver autant de médecins dans les bureaux à faire des dossiers). Faisons moins d’administration et plus de soins pour les patients.

– réforme de la gestion des urgences : plus de moyens humains mais surtout une réorientation de la « bobologie » vers la médecine de ville et des maisons médicales dédiées.

– revalorisation des salaires, valorisation des qualifications et dynamisation des carrières des agents de toutes les structures sanitaires (hôpitaux, EHPAD, cliniques, institutions médico-sociales…).

– mise en route de la 5ème branche de la sécurité sociale dédiée à la dépendance (dont la création a été votée cette nuit par l’Assemblée nationale) afin de gérer l’autonomie des seniors en les maintenant à la maison le plus longtemps possible quitte à faire de l’EHPAD à domicile.

– investissements dans les hôpitaux, notamment les hôpitaux ruraux afin de maintenir un service public de la santé accessible pour tous.

En tant que Député, j’attends du Gouvernement qu’il présente à l’Assemblée nationale dans les meilleurs délais un grand plan global pour la santé en France.

Il faut que ce plan soit discuté et voté au plus tard cet automne et soit accompagné des crédits nécessaires pour le financer lors du vote en fin d’année de la loi de financement de la sécurité sociale.

Sans cela nous aurions manqué à tous nos devoirs.