Olivier BECHT vote POUR le plan de déconfinement

/ Actualités, Réaction

J’ai voté POUR le plan de déconfinement, même s’il n’est pas parfait.

Pourquoi ?

– d’abord parce qu’il n’y aura pas de vaccin ou de médicament remède miracle avant probablement plusieurs mois et que l’on ne peut donc pas vivre confinés encore pendant 6 ou 8 mois en les attendant.

– ensuite parce que nous sommes dans un pays libre et que l’on ne peut pas assigner durablement la population à résidence en lui interdisant de sortir de chez elle

– enfin parce que l’économie est en train de s’effondrer et que l’économie c’est nos salaires, nos emplois, la production de richesse qui sert à financer nos services publics.

Oui nous voulons, nous devons retrouver notre liberté. Mais en sécurité et en protégeant notre santé.

Le plan présenté n’est pas parfait.

Mais il repose sur le triptyque :

– protéger
– tester
– isoler

Protéger les gens avec des masques et des gestes barrières.
Tester les gens en PCR et en sérologie
Isoler les personnes malades et les soigner

Bien sûr, les choses se feront par étape pour la réouverture des écoles, des commerces, des entreprises, des restaurants, des bars.

Bien sûr, il faudra peut être faire les choses encore plus progressivement en Alsace car nos hôpitaux sont encore saturés de malades du Covid.

Bien sûr, il faut encore distribuer les masques à la population, s’assurer que les laboratoires, les centres et des drives seront bien approvisionnés en tests.

Bien sûr, il faudra encore régler mille et un détails pour voir comment cela peut fonctionner concrètement dans les écoles, les administrations et les entreprises.

Le télétravail restera encore la réalité pour beaucoup d’entre nous. Beaucoup d’élèves resteront à la maison jusqu’aux grandes vacances en y suivant des cours à distance.

Mais aujourd’hui il faut avancer.

Ne pas voter le déconfinement, ce ne serait pas responsable.

Retroussons-nous maintenant les manches pour assurer à chaque Français des masques et des tests.

On a déjà beaucoup travaillé en Alsace. On devrait pouvoir y arriver !

Alors courage et espoir !