Renaissance de l’Alsace !

/ Actualités, Actualités du député, Réaction

Lors d’ une réunion au sommet à Matignon cet après-midi, il a été acté la renaissance de l’ Alsace sous la forme d’une collectivité européenne à compétences particulières.

Cette collectivité aura en plus des compétences des départements, des compétences nouvelles transférées de l’ État ou déléguées de la Région : les autoroutes et routes nationales (ce qui permettra une taxation des poids lourds en transit), le bilinguisme avec la possibilité de recruter des enseignants complémentaires, la coopération transfrontalière, l’ économie de proximité, le tourisme et les transports. Les plaques minéralogiques des véhicules redeviendront alsaciennes et les fédérations sportives, culturelles et professionnelles pourront se restructurer au niveau Alsace et non plus Grand Est.

Il faut que les Alsaciens comprennent que le plus important dans cet accord ce n’ est pas simplement la renaissance de l’Alsace sous forme de collectivité mais bien les transferts de compétences nouvelles qui permettent à l’ Alsace de reprendre son destin en main. Bien sûr on aurait pu rêver plus et notamment sortir du Grand Est mais compte tenu du contexte politique et économique difficile, il fallait agir aujourd’hui et pas attendre 5 ans. De plus, ce n’ est pas la fin de l’ Histoire, le travail politique va continuer afin d’ obtenir encore davantage d’ autonomie pour l’ Alsace et un jour son rétablissement en tant que Région.

Je voudrais en cette heure féliciter Brigitte Klinkert et Frédéric Bierry pour l’ incroyable négociation qu’ils ont menée avec l’ État et dire que je suis heureux d’ avoir contribué en coulisse, avec le député du Bas-Rhin Vincent Thiébaut, à cette solution que j’ avais été le premier à mettre sur la table en décembre 2014 et pour laquelle je me suis battu avec constance depuis près de 4 ans.

J’invite désormais les Alsaciens à s’approprier cette nouvelle collectivité et mes collègues élus à ne pas tomber dans des querelles clochemerlesques au sujet du siège mais à consacrer leur énergie à la transformation du territoire pour créer de la richesse économique, de l’ emploi, de la solidarité et de l’ innovation écologique.